C. I. A.

C.
La pratique dit qu’il faut être deux pour faire une affaire. A chaque transaction, en principe les deux parties sont satisfaites. Autrement, l’échange ne se ferait pas dans des conditions loyales. Pour comprendre que tout est possible dans le commerce, je vous suggère de visiter une brocante. Vous entendrez des visiteurs dire «On avait le même chez mes parents. Je ne pensais pas que ça valait autant». J’ai plusieurs amis brocanteurs. Ils savent garder la tête froide, être patients et s’investir dans les contacts, la présentation et la mobilité pour rencontrer des acheteurs et des vendeurs. Bien acheter est certainement un gage de sécurité et de succès. Avoir les meilleurs fournisseurs facilite l’accès à des marchés porteurs. Notre outil de communication et de vente vous permet de toucher et servir vos clients 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Sans horaire, sans congé, sans absence, 24/7 pour présenter et vendre. Augmentez vos opportunités commerciales avec une plateforme internet.
 
I.
La Suisse a un grand passé industriel. L’innovation est certainement l’un des jokers de ce pays sans richesses naturelles primaires. Bien avant que les médias et les politiciens ne s’emparent du mot mondialisation nos industriels et patrons d’entreprises étaient tournés vers le monde. En 1930, avec un téléphone fixe, Monsieur Maurice Guigoz, à Vaulruz en Gruyère, exportait son lait en poudre dans 39 pays. Quand vous aviez la marine anglaise comme client, vous couvriez déjà le monde. On peut être au pays des armaillis et avoir une vision mondiale sans téléphone mobile, sans internet et sans être côté en bourse. Guigoz, avec son esprit d’entreprise, a contribué au développement de notre industrie chocolatière. Imaginez que cet homme, avec son esprit d’entrepreneur, ait connu le web ?
 
A.
Si nous citons volontiers quelques grands noms et fleurons suisses de notre économie, à l’ère du «Too big to fail» il ne faut pas oublier que nos grandes entreprises bénéficient d’un environnement qui marche. Nos artisans sont fiables et produisent un travail de qualité. C’est un produit de notre système de formation duale et de nos exigences à l’école, dès le niveau primaire. Ce réseau de prestataires alimente toute la chaîne de la production. Notre tissu économique couvre tout le pays d’un maillage fin. Il n’y a pas de compromis dans la qualité et le respect des délais. Bien avant ISO et ses cohortes d’inspecteurs, le label qualité suisse était connu et reconnu. Nos artisans sont à la base de ce système ou apportent parfois la touche finale qui fait la différence.
La confiance dans toute la chaîne de la production a un prix. Le juste prix.
 
 
bandeau-wir